AMIAD WORLDWIDE

Select your country and language

Based on your current location, we recommend this Amiad website for you

North America - English
ÉTUDE DE CAS

Filtration d'une centrale électrique thermique, Chili

PROJET

NOUS SOMMES ENGAGÉS - L'EAU PROPRE C'EST LA VIE

ID du projet

Pays

Chili

Application

Eau de refroidissement

Source d'eau

Eau de mer

Solution de filtration

2 x 12 x batteries de 4" Galaxy (100 microns)

Contexte

AES Gener est le second producteur d’électricité du Chili et le principal producteur d’électricité à partir d’une source de chaleur, avec une production de 4 068 MW (dont Guacolda S.A.), soit une part de marché de 22 %, dont 3 797 MW produits par la centrale électrique thermique et 271 MW par les installations hydroélectriques. La centrale alimente le Norte Grande Interconnected System (SING) en électricité par le biais de ses filiales : Norgener S.A. (Norgener), Empresa Electrica Angamos S.A. (Electrica Angamos) et TermoAndes S.A. (TermoAndes) en Argentina. Le complexe Norgener est doté d’une centrale thermique à charbon à Tocopilla, dans le nord du Chili, qui fournit 277 MW à SING. Sur ce site, le système de refroidissement de la turbine fonctionne à l’eau de mer. Les circuits de refroidissement sont exposés à la présence d’impuretés variables selon la nature de l’ eau, qui nuisent à l’efficacité du processus d’échange de chaleur et exigent un entretien continu pour les retirer, entraînant ainsi une perte de productivité.

Défi

Le circuit de refroidissement était doté de filtres manuels à tamis en métal qui ne permettaient pas d’obtenir une qualité d’eau suffisante pour protéger le circuit puisqu’elle contenait encore trop de particules. Les filtres étaient très sensibles à la corrosion du fait que leur matériau n’était pas adapté à une utilisation avec de l’eau de mer. De plus, ces filtres étant manuels, leur nettoyage devait être effectué en totalité par les techniciens. L’entretien et la main d’œuvre nécessaires étaient trop importants. Les filtres devaient être nettoyés plusieurs fois par semaine, à des moments peu pratiques de la journée et de la nuit, et la corrosion importante des boîtiers occasionnait des fuites. Ces conditions entraînaient des retards et des problèmes d’alimentation en eau de bonne qualité jusqu’au circuit de refroidissement. Le client a décidé que pour assurer la continuité du système, la meilleure solution consisterait à s’équiper d’un système de filtration automatique autonettoyant, conçu dans des matériaux adaptés à l’eau de mer.

Solution

Amiad présentait plusieurs avantages par rapport à ses concurrents : sa forte implication, le matériau utilisé pour le boîtier du filtre, et la configuration du système adaptée à l’espace restreint disponible. Compte tenu de la place disponible, la solution proposée pour fournir le débit requis de 1 400 m3/h reposait sur deux unités de 12 batteries de 4″ SW Galaxy (de 100 microns chacune), placées l’une au-dessus de l’autre. On est ainsi passé à deux unités de réfrigération. Le nettoyage est effectué à l’aide d’une source d’eau externe à une pression de 6 bar, au moyen d’une pompe fournie par le client, assurant 24 lavages par système.

Résultat

Le client est très satisfait du résultat obtenu avec les filtres. Ils sont en service depuis décembre 2016 et fonctionnent comme prévu depuis cette date, sans aucune interruption. Les filtres Amiad ont considérablement amélioré la qualité de filtration, évitant ainsi d’avoir à nettoyer l’échangeur de chaleur après le filtre, ce qui a contribué à réduire les problèmes de pompage et autres problèmes auparavant rencontrés après le filtre. Amiad a fourni un système de filtration automatique consommant peu d’énergie, offrant un rendement et des performances élevés et qui a tenu toutes ses promesses.